Vous êtes ici : FAQ > De l'idée au projet...

 

 

DE L'IDEE AU PROJET

 

  • Comment s'assurer que son idée d'activité est pertinente ?

Il convient au préalable de se questionner sur ce que l’on aime faire, quelles sont nos aptitudes, quelles sont nos points forts et nos faiblesses ? Il est également nécessaire de s’interroger sur son métier : qu’est ce que je maitrise comme savoir faires ? Puis, il convient de se demander si son idée de projet d’activité répond à un marché, à une demande de consommateurs (que ce marché soit constitué de particuliers ou professionnels) et si ce marché n’est pas inondé de concurrents ? Enfin, vous devez vous assurer de maitriser le réseau professionnel lié au secteur d’activité dans lequel vous souhaitez vous lancer (connaissance du secteur et de ses codes, fichier de prescripteurs, réseau relationnel clients…).

Pour conclure, il vous appartient de faire valider votre idée par vos proches afin d’avoir leur soutien, voir leur participation active au projet. Mais attention leur validation ne veut pas dire succès, car ils sont rarement objectifs !

 

  • Qu'est-ce qu'une étude de marché ? Est-ce obligatoire ?

 L'étude de marché est une étape fondamentale dans le processus de validation de votre projet. Bien que non obligatoire, elle est fortement conseillée dans la mesure où elle vous permet :

- De mieux connaître les tendances du secteur et les acteurs du marché (l'offre et la demande), de vérifier ainsi l'opportunité de vous lancer et la viabilité du projet ;

- De réunir suffisamment d'informations afin de fixer des hypothèses de chiffre d'affaires réalistes ;

- De faire les meilleurs choix commerciaux pour atteindre vos objectifs ;

- De récolter des éléments concrets qui serviront à établir le budget prévisionnel.

 

  • Où trouver des informations pertientes pour réaliser mon étude de marché ?

La recherche d'informations est difficile lorsque l'on n’est pas aguerri à cet exercice. Pourtant, il existe de nombreux organismes professionnels ou institutionnels disposant d'une information fiable, au nombre desquels on peut compter : l'UPA (Union professionnelle artisanale), le CIDJ (Centre d'information et de documentation jeunesse), l'Onisep (Office national d'information sur les enseignements et les professions), la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés), l'APEC (Association pour l'emploi des cadres), INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) ,etc…

Vous pouvez également :

- vous rendre sur l'APCE (
http://www.apce.com/) qui est une source d'informations actualisées, non négligeable, notamment grâce à la mise à disposition de ses fiches professionnelles. Vous y trouverez des conseils et outils pratiques qui vous seront très utiles.

- vous rapprocher des chambres de commerce et d'industrie (http://www.ccip.fr/) ou des chambres de métiers (http://www.artisanat.fr/), des organismes professionnels (http://www.urssaf.fr/profil/independants/index.html) (http://www.chambres-agriculture.fr/) et/ou des cabinets spécialisés ;


- consulter la presse et les annuaires professionnels (

Pour évaluer votre future implantation commerciale, vous pouvez vous rendre sur www.creacommerce13.com, un site gratuit et instantané, véritable aide à la décision.

Enfin, n’hésitez pas à vous rendre sur www.j’entreprendsdansle13.com, le portail de la création et de la reprise dans les Bouches-du-Rhône, guide intournable et mine d’informations pour vous aider à préparer votre parcours.

 

http://www.entreprises.ccip.fr/web/fichiers/syndicannu) (http://www.pagesjaunes.fr/)
- participer aux manifestations professionnelles, visiter les salons... (http://www.salons-online.com/) (http://www.eventseye.com/salons.html)

  • Quelles sont les étapes à franchir avant de créer ou de reprendre une entreprise ?

 

 

1. S’assurer de créer dans un domaine que l’on maîtrise et pour lequel on requiert des compétences et de l’expérience.
 
2. S’attacher à apporter une valeur ajoutée à l’existant pour se démarquer de la concurrence.
Démarche à adopter : Déceler de nouvelles idées/de nouvelles tendances, identifier une opportunité saisissable, trouver une application nouvelle, créer un nouveau produit ou service, tâcher d’améliorer l’existant.
 
3. Savoir définir son projet en une phrase (formule magique : élocution claire et compréhensible de tous).
 
4. Analyser objectivement son projet : Quels sont les « plus » et les « moins » du produit ou du service proposé ?
 
5. S’assurer de la qualité de l’emplacement prévu (pour les commerces) > accéssibilité et visibilité.
 
6. Valider son projet personnellement: prise en compte de l’humain.